top of page
Affiche mains libres - La bobinette cherra diffusion
Logo Kess'donc !

Pourquoi il y a-t-il quelque chose plutôt que rien ?

Rien qu'une compagnie de théâtre qui conjugue art de la marionnette avec le jeu de l'acteur et de son clown éclairé par une fantasmagorie d'ombre et de lumière.

Rien que des spectacles pour tout public et la jeunesse qui interrogent les enchantements de la vie avec humour, profondeur et légèreté.

À partir de 1988 Eric Cornette, joue ou met en scène des spectacles historiques et de valorisation du patrimoine Il s’intéresse à l’articulation entre la marionnette et le théâtre. Il est initié à la marionnette auprès
de Gladys Kalfon et plus particulièrement à la technique du fils au Mainstring Théâtre (Angers) de Bruno et Darlène Frascone.
Il reçoit la formation d’acteur-marionnettiste au Théâtre aux Mains Nues d'Alain Recoing. Il aborde le jeu masqué avec Anne Doussoux et Patrick Pezin. Acteur marionnettiste et metteur en scène, il crée et interprète plusieurs spectacles de théâtre de marionnettes. Ces productions sont régulièrement diffusées dans le cadre de festivals en région (Festival des Gaminades de St Hippolyte Théâtre en été - La Rochelle, Les Expressifs, Voix Publique...) et en France (Festival Jeune Public de Brive-la-Gaillarde  Festival de Charleville-Mézières, Théâtre aux Mains Nues Paris...). En 2008, il crée avec Christian Remer le spectacle Monstres et merveilles (Festival Nuits Romanes avec un plateau de 15 artistes). Fin 2009, il crée et interprète les Trois Jumeaux du Val d’Enfer pièce en 1 acte de Jacques Prévert, spectacle mis en scène par C. Remer. En 2010, il suit la formation internationale de Commedia dell’arte dirigé par Antonio Fava (Italie) .

Style : Marionnettes

Public : Tout public dès 3 ans

Durée : 30 à 40 minutes

Localisation de l'artiste : Gençay (86)

Espace scénique minimum : 4 mètres sur 3 mètres

Jauge : 70 personnes maximum

marionnettes - spectacle interactif - création et langage - poésie - Raymond Queneau

Le dispositif de jeu est très simple: un castelet, un acteur marionnettiste aux mains nues et le bruit du lieu. Peu à peu le silence, les mains tentent de tenir un discours, de rentrer en communication.

Pour répondre à une demande croissante de structures de présenter un exposé sur l’histoire de la marionnette, la compagnie a préféré construire une forme artistique partant de la main jusqu’à la marionnette. Ce spectacle permet au public de s’interroger sur l’illusion de l’art de la marionnette, qui tire son existence de cet outil universel de communication qui est la main.

bottom of page